Divagation '20th anniversary'

by Cyborg Jeff

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

    Grab the 15 original tracks of 97's album in stereo remastered version + 10 bonus tracks, the older editions cover and all the soundtracker files in .IT (Impulse Tracker) or .XM (Fast Tracker II) format.

      €1 EUR  or more

     

1.
2.
04:24
3.
03:49
4.
5.
03:40
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
(free) 02:39
14.
(free) 04:16
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.

about

It's time to celebrate the 20 years anniversary of Divagation, the first CD album of Cyborg Jeff.

You should go back to year 1997 ! That years received an incredible influence of big sounds coming from Faithless, Sash!, DJ MD or B.B.E. and for sure this album pick up a lot of mood from that DJs.

I had just 19 years old and in april my best friend Vivien had just received a brand new CD writer for his computer. (Wooow). At that time burning his own CD was something completly new and incredible ! Anyway the 20 selected songs in WAV can't fit inside a 650mo hard drive, that mean i should have only kept 15 tracks for this first album !

Just remember at that time, i'm creating soundtracker music with Impulse Tracker running under MS-DOS, a software coming from the Amiga scene. Compare to MAO solution from that period, this software will not just only record the note but include samples from the instrument, that mean the .IT file format will be render exactly the same on each compure and will not be dependent from a MIDI Keyboard soundbank.

Anyway, we can't compare the quality of this album with big DJ productions. It was composed with our brand new Pentium 120mhz with a big 8mo memory. Anyway the computer will not able to manage such kind of memory in MS-DOS, and our audio card will not support Stereo output.

So if this original album was not using Stereo effect, this anniversary version will include all tracks with some stereo enhancement and polish mastering adjustement.

Divagation is not just and only a technical story, but also stories about teenage time with all my friends, girls and school time...

--------------------------------------------------------------------------------------------

20 ans plus tôt : Divagation Retour en 1997, ou je venais donc de
passer depuis peu le cap de mes 19 ans… Une année particulièrement marquée par les sons incroyables de Faithless, Sash!, DJ MD ou BBE qui auront une grande influence dans les différentes compositions que vous retrouverez dans cet album.

Nous sommes au moi d’avril et mon meilleur ami et voisin, Vivien venait d’équiper son PC d’un graveur de CD ! (Waaoww).. si si, pour l’époque un graveur de CD, ce n’était pas commun et j’allais donc pouvoir créer mon premier album CD !! Pour vous rafraichir la mémoire, à l’époque je composais depuis 2 ans en « mode tracker » sous Impulse Tracker, logiciel de musique sous DOS, issu du monde Amiga.

Le concept est assez puissant pour l’époque, puisque à l’inverse de la plupart des logiciels de M.A.O., le programme ne mémorise pas uniquement la partition jouée, qui comme en midi, sera rejouée de manière différente sur chaque synthétiseur, mais contient également les samples (échantillions) personnalisés qui serviront à créer les instruments.

Ne vous attendez pas à un album hyper perfectionner donc, je suis alors équipé d'un Pentium 120 mhz avec 8mo de mémoire.. chaque morceaux, est donc enregistré par la sortie son de mon PC vers l’entrée son du PC de Vivien… hors les disques dures de l’époque font rarement plus 600mo.. en enlevant une grosse 50aine de méga pour Windows 95.. il n’y a pas de quoi graver un CD entièrement.. il faut donc limiter l’album à 15 pistes. (+1 bonus dans la S.E. de 2002).

Si l'album original ne comptera que 15 titres en MONO, le nouvel album restore tous ceux-ci en stéréo et inclus également 10 titres qui avaient dû être abandonnés ou améliorés par la suite...

Néanmoins, Divagation n'est pas juste une histoire de technologie musicale, c'est avant tout une histoire d'amitié et de dernière années de Rétho...

credits

released April 24, 2017

Songs written by Pierre MARTIN
with the help of Sylvain MARTIN (Track 2), Cédric VANRUTTEN (Track 12), Pierrick HANSEN (Track 14), Valentin BOIGELOT (Track 22).

Track 13 original melody by Bruno MARTINEZ.
Bonus Track 23 original melody by BBE.

Tracks written with Impulse Tracker running on a Pentium 120mhz, 8mo memory.

Thanks to Vivien and Georges VANOIRBEEK for the technical help to record the first album version.

Thanks to Laurent MAZZAPICCHI to let me use his ROLAND E36

Inspiration : BBE, 2B3, Robert Miles, DJ MD, Faithless, Sash!, Culture Beat, Noir Désir, Apollo 440, L.A. Style, Ayla, Snow, Dave Wise (Donkey Kong Country),...

But also thanks to all the friends around me that have supported this album in 1997 : François BARRE, Rudy BOIGELOT, Simon BOIGELOT, Valentin BOIGELOT, France CHAROT, Ferdinant CHRISTIAENS, Pascal DEITING, Renaud DETRY, Romuald DISPA, Stéphanie DRICOT, Virginie DRICOT, Thierry DUBOIS, Claire GILLES, Alain GILLON, Pierrick HANSEN, Ingrid, Delphine JACQMARD, Dimitri LAERMANS, Raphaël LAZZARI, Delphine MAGIS, Jean-Denis MAGIS, Sylvain MARTIN, Marie MARTIN, Yoanna MATZARIS Perle N'GUYEN, Charles PENELLE, Phil, Len SAPP, Smooty, Xavier STRIVAY, Sébastien VALENTI, Vivien VANOIRBEEK, Cédric VANRUTTEN, Monsieur VERNIER

Produced by : Creative Sound Studio - Studio 33 (orignial edition) | Quena Sound (Anniversary Edition)
Cover realised by : Pierre Martin sous Delux Paint

tags

license

Track Name: The warpfield
Yeah are u ready ? (Yeah, êtes vous prêt ?)
You enter into the Warpfield (Vous entrez dans le champs de téléportation)
And now there’s no reality (Il n’y a maintenant plus de réalité)
There threes on the sky and birds on the ground (Les arbres sont dans le ciel et les oiseaux au sol)
Track Name: Hey, Mister DJ ! (Stereo Vocal)
DJ give me the drum, give me my Square Waves.
DJ give me the bass, give me the Reverb.
Track Name: Give me the night (Vocal version)
Gimmick : Why don’t you give me the night ?
Please let me try…

Refrain : Give me the night, my baby please let me try
Give me the night and you’ll see the love will never die
Track Name: Qu'est-ce que je fous ici ? (Dance mix)
Introduction
4 mesures batterie
4 mesures Synthe + Bass
4 mesures Couplet avec 2 distos

1 Couplet
Egaré quelque part à l’approche de la nuit
Traversant le boulvard innondé par le bruit
Tous ces gens qui le poussent sans pardon sans remord
Il a froid dans sa blouse quand la question ressort

Refrain
Qu’est ce que je fous ici ?
Je serai mieux dans un lit, mais connerie
Qu’est ce que je fou ici ?
C’est le vide dans mon esprit

Choeur
Paumé, Vendu, Ta mère, T’es perdu
Gamin, Clochard, T’es nul, T’es exclu

2 Couplet
Plus personne dans les rues juste quelques loubard
La seringue en sangsue dans la bouche un petard
Ce n est pas ca qu’il cherche ça au moins il le sait
Quand soudain comme une flèche cette question apparait

Refrain

4 mesures Solo Guitare

Choeur

3 Couplet
Il a passé la nuit dans un bar de banlieu
Réveillé par la pluie qui ne cesse de tomber
Il poursuit son chemin mais ne voit que très peu
Dans ses yeux du chagrin il va faire un aveu

Refrain

8 mesures Solo Batterie et Bass

Choeur

4 Couplet
Juste au coin d’une allée un passant l’intercepte
Il lui glisse décide une lettre détrempée
il a ouvert le plis, a reconnu le nom
son coeur a tressailli elle demandait pardon

Refrain
Qu’est ce que je fous ici ?
je serais mieux dans son lit
Qu’est ce que je fous ici
Je reviens, j’arrive

Choeur 2X
Je t’aime, Reviens, Pardon, Part pas trop loin
Tu m’manques, J’ai froid, Pourquoi, J’te comprends pas
Track Name: Voyage au bout du monde : Atlantide (with TBob)
Partis d’un monde trop usé
Arrived from the old world
Fatigué par l’argent et la TV
To go to we don’t know where

Sur un grand bateau
Le vent dans les cheveux sur le pont
Ce bateau volé à Christophe Colomb
Un emprunt qui ne devrait pas être trop long

Les eaux étaient calmes
Jusque quand les vents se soient levés
Le bateau a failler couler
Mais l’équipage était aux aguets

Seuls, nous avons dû ramer
Nous n’avions plus rien à manger
Quand une terre nous est apparue
Nous n’étions plus perdus

Après avoir mis pied à terre
Cyborg Jeff a planté le drapeau
Tbob l’a levé trop haut
Et il s’est envolé dans les airs

Nous décidâmes d’explorer l’île
Que nous appelions Atlantide
Nous rencontrâmes des indigènes
Qui nous donnèrent des dents de baleines

Nous avions décidé de repartir
Mais quelque chose nous en empêchait
C’était Atlantide, la fille du royaume
Chef des gnômes

Elle était trop belle
Son regard était signifiant
Il n’y avait rien qu’elle
Et déjà dans nos veines bouillait notre sange

Nous sommes restés
Oubliés de notre société
Nous avions gagné chacun l’amour
Le passé était enfui à jamais